Home / A la une / Le MACCHI M.33 de Kyosho, un hydravion rc sur le Lac Léman

Le MACCHI M.33 de Kyosho, un hydravion rc sur le Lac Léman

Hydravion RC réplique d'un Macchi 33 de la Coupe Schneider.
Hydravion radiocommandé sur le Lac Léman
Le Macchi M.33 pose fièrement après son premier vol en Suisse.

Je profitais de mon road-trip qui m’amenait jusqu’en Autriche pour mettre dans mes bagages mon hydravion rc préféré : le Macchi M.33 de Kyosho. Genève était sur ma route. J’acceptais avec joie l’invitation d’un ami Suisse aéromodéliste pour faire une démonstration sur le Lac Léman et profiter le temps d’une halte des plaisirs de la ville. Je profite pour le remercier au passage pour son accueil chaleureux, c’était de très bons moments !

Vidéo du Macchi M.33, hydravion rc produit par Kyosho lors d’un vol de démonstration sur le Lac Léman. Merci à mon hôte Suisse pour les images !

Je n’avais pas encore poser pied à terre après les 7 heures de route que d’entrée de jeu le pote me dit « on part au Lac Léman maintenant «  … bon ok je m’exécute (rires !). Le vol s’effectua sans soucis même si l’arrière plan un peu nuageux exigeait pas mal de concentration car le Macchi M.33 étant gris et assez rapide, une faute d’inattention peu vite amener à faire une erreur. L’engin s’éloigne vite, il exige un soutient des gaz permanents et son envergure reste faible ( 1460 mm ) ce qui fait que c’est vite un point dans le ciel (cf les vues dé-zoomée de la vidéo).

Le Macchi M33 avec son moteur sur pilonne a le comportement et les pièges dédoublé d’une aile basse. En vol mi-gaz on a très vite fait de décrocher la trajectoire qui n’est pas tendue en virage et l’avion engage violemment du fait de son centre de gravité très haut.

De plus la gestion des gaz doit s’accompagner d’une brève correction à la profondeur. Ici un changement de calage moteur n’y change rien : en début de mise de gaz le couple généré par le moteur sur pilonne le fait piquer et dans l’instant d’après l’effet d’augmentation de portance se fait sentir avec le changement de palier classique. Les deux comportements sont nettement visible dans la vidéo pour qui veut se faire une idée de se modèle. La configuration flying boat ( fuselage = flotteur central ) en font un hydravion rc qui a de superbes capacité à planner sur l’eau. Quel plaisir à piloter ! 

La configuration en cuvette du site et la présence de bouées exigeait des approches de face sur lesquels la gestion de la vitesse est toujours délicate à estimer et où l’on a toujours un peu plus de gaz que nécessaire pour anticiper un décrochage. La remise des gaz dans ces configuration en cuvette n’est pas simple car le bout de piste virtuelle fini dans le virage de la cuvette. Quand on décide de poser il faut poser ! Un accus sera suffisant.

La fatigue se faisant sentir et l’environnement étant assez exigeant en terme de concentration ( météo, configuration du site, personnes passionnées qui viennent discuter pendant le vol ) cela étaient de bonnes raisons pour rester raisonnable au vu d’une journée déjà bien remplie avec la route.

Après encore une petites demi-heures à discuter avec les spectateurs tous plus curieux les uns que les autres pour avoir des informations sur l’hydravion, retour maison chez les amis pour une cup of tea bien méritée face au port de Genève. La soirée sera mise à profit pour débriefer du vol et échanger autour du simulateur sur des points techniques lié à mon cours sur les séquences d’atterrissages dans la formation.

Le lendemain matin, je profitais du calme et de la superbe vue de chez les amis sur le port de Genève pour me plonger dans l’histoire de l’age d’or des hydravions sur le Lac Leman.

Latécoère à Genève sur le Lac Léman
Le Latécoère 6 F-BDRC en rade de Genève du 12 au 14 juin 1948.

 

L’après midi était dédiée à échanger avec deux magasins d’aéromodélismes que j’avais pré-sélectionnés afin d’être pertinent si je devais recommander, en particulier aux débutant de la formation d’aéromodélisme dont certains sont basés en Suisse, des professionnels sur Genève qui ont le stock et le savoir nécessaire pour leur vendre du matériel adapté ET durable pour leur initiation et leur progression au travers de mes vidéos.

mot clefs pour l’article : hydravion rc, Lac Léman, Macchi M.33, Coupe Schneider

 

Envie d’apprendre à piloter ?

Rejoignez la première formation d’aéromodélisme sur internet au monde. Ensemble, pas à pas vous reprendrez toutes les bases jusqu’à être autonome sur n’importe quel terrain. Conçu pour les gens qui veulent progresser rapidement, avec des bases solides et en profondeur. Recommandé par Multiplex et la meilleur école d’aéromodélisme du sud de la France.

Formation pour apprendre à piloter un avion radiocommandé

100% garantie, satisfait ou remboursé, 1 mois d’essais.

About loic

Check Also

Funray de Multiplex

Funray Multiplex : un planeur rc de voltige

Le Funray Multiplex un riche héritier Multiplex optimise au fil des années l’utilisation de l’Elapor® …

2 comments

  1. Merci Loïc pour votre nouvelle vidéos et vos précieux conseils dans votre formation. Quel boulot vous avez fait ! J’attaque le module 2 et déjà je sens de gros changement dans mes vols, je n’aborde plus du tout de la même manière mes vols. Après avoir vu votre cours sur le pilotage de loin je vois bien les problèmes dont vous parlez dans cet article. Bon vols et bonne année !

    • Merci Philippe pour votre commentaire, vous allez voir les dernières vidéos sont encore mieux pour vous qui avez déjà un peu d’expériences. Envoyer moi des photos de vos essais à l’occasion. Bonne année également à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez chaque mois les news de l'aéromodélisme ! CLIQUEZ ICI !
Hello. Add your message here.