Home / A la une / Radiocommande Graupner MZ 12 PRO, le pavé dans la mare des radiocommandes 12 voies !

Radiocommande Graupner MZ 12 PRO, le pavé dans la mare des radiocommandes 12 voies !

Graupner MZ-12 pro

Radiocommande Graupner MZ 12 Pro, de la bombe ma petite dame !

12 voies, télémétrie, 3 phases de vol programmables, branchement possible dès la sortie de la boite sur un simulateur, la qualité du système Hott de Graupner, plus qu’il ne faut de modèles programmables, annonces vocales … tout cela à moins de 200 euros … livrée avec un récepteur 6 voies avec gyro ! L’article pourrait s’arrêter là pour la Graupner MZ 12 Pro.  Graupner bouscule les codes de ce qui peut se faire dans cette gamme de qualité/fonctionnalités/prix dans les émetteurs 12 voies. Vous voyez quand vous faites une grosse bombe dans la piscine et que vous faites tout déborder ? Ben là c’est pareil …

Graupner MZ 12 pro avis
Les joies des modèles 12 voies accessibles grâce à l’architecture étendue et épurée de la Graupner MZ-12 pro. 

Pour qui s’adresse la MZ 12 Pro de Graupner ?

À la base, j’étais parti pour tester une radiocommande 6 voies programmables pour voir si cette radio était un bon compromis pour une personne dégrossie en aéromodélisme qui souhaite goutter aux joies de la programmation ; ou bien pour un débutant qui souhaite une radio pas trop compliquée qui va lui durer plusieurs années en investissant un peu plus que le bas de gamme. J’écarte les radiocommandes qui nécessitent de passer trop de temps sur l’ordinateur. L’idée était de répondre à vos questions et de trouver 2 ou 3 radios top pour les élèves de la formation qui veulent se mettre à programmer, avec un budget moyen chez différents fabricants pour satisfaire les goûts et couleur. D’ailleurs l’article au début devait s’appeler : « Graupner MZ12 Pro, le conseil de Graupner pour bien débuter ». Sauf que, au moment où j’allume la radio, stupeur : ce n’est pas une six voies mais une douze voies ! Mein Kommandant, sie sind verrückt! icone smoke(*). J’étais encore bloqué sur le fait que les numérotations Graupner sont le nombre de canaux et non le nombre de voies. Mais déjà sur certains modèles ce n’était plus le cas depuis quelques temps. Du coup, coup de fil à Graupner France pour être certain que ce n’est pas moi qui bug, ou qu’il y aurait un truc qui m’échappe : « Non, non, vous avez bien une 12 voies dans les mains ! ». Et ben mon canard, ils nous en font des surprises Graupner !
(*) Mon commandant, ils sont fous !

 

« L’essentiel et bien plus encore, sans jamais tomber dans le superflus. »

 

Ce qui ne change pas avec l’idée de départ mais l’étend : cette radio se concentre sur ce que l’on a besoin en aéromodélisme sans surcoût : des voies, une certaine facilité à attribuer ces voies aux switchs, 3 phases de vols, de la facilité à attribuer les mixages, de la fiabilité en terme d’émission / réception avec une bonne gestion du 2,4gHz … ça à priori Graupner sait faire … portée annoncée : 4km.

Graupner MZ-12 pro

Elle étend l’idée de départ car il y a un paquet de fonctionnalité qui sauront ravir les modélistes désireux de progresser bien plus loin que ce que j’avais prévu en programmation. De la télémétrie, ce qui est bien pratique pour la consommation ou le planeur ; des annonces vocales ce qui pour moi n’est pas un gadget quand on attaque les premiers vols avec sa radio programmée  » Euuuu attend le switch sous mon index droit c’est la phase de vol quoi déjà ? À m…. ça c’est les aérofreins … il est où ce switch ! « . Ça vous rappelle de bon souvenir ? Mais surtout des fonctionnalités de mixages qui sont étendus car on mixte sur 12 voies … Ça ouvre les subtilités de programmations que sollicite les grandes plumes et on pourra s’expérimenter sur des modèles intermédiaires dans cette optique. Pour les adeptes de la voltige, la radio permet de rentrer encore bien plus loin dans les raffinements qui pourront vous faire faire des figures carrées une fois vos bases de pilotage solidement ancrées.

La Graupner MZ 12 comme origine : par contre désolé, ici vous ne pourrez pas consulter Facebook avec votre radiocommande … ce qui est peut-être un argument commercial qui se tient aux États-Unis et que je respecte, mais moi perso je m’en tamponne l’empannage arrière. Je trouve bien d’avoir découplé l’offre qualitative du nombre de voie avec d’autres degrés de technicité dernier cri justifiés mais par forcément à la porté des bourses. Et surtout de se positionner ailleurs que sur la surenchère de gadgets. Je suis prêt à mettre bien plus dans une radiocommande mais sur d’autres arguments techniques que certaines modes. Ça tombe bien ici on va se concentrer sur de l’aéromodélisme et du modélisme en général de façon épuré. Achtung! icon ok

Avion, hélicoptère, drone, voiture, bateaux : 5 programmes sont présent. Nous allons nous étendre sur l’aspect avion bien sûr mais cette radio offre toutes les subtilités pour les pilotes d’hélicoptères exigeant avec les mixages classiques pour cette pratique. Les dronistes ne sont pas oubliés non plus. Graupner d’ailleurs intègre bien sa gamme avec  l’Alpha 110, l’Alpha 250Q race and co qui sont préprogrammés.

Les pré-menus avions, hélicoptères, drones, bateaux et véhicules terrestres sur la Graupner MZ-12 pro.
Les pré-menus avions, hélicoptères, drones, bateaux et véhicules terrestres sur la Graupner MZ-12 pro.

Quand aux voitures et bateaux les mixages sont libres, donc vous pourrez faire ce que vous voulez. Alors, un petit kit de canot de sauvetage Theodor Heuss qui traine sur les étagères du tonton peut-être ? Pour les roulants, les 12 voies intéresseront à coup sûr les fanas de camions radiocommandés.

Contenu de la boite de la MZ 12 Pro

Graupner MZ12 pro
Unbox de la Graupner MZ12 pro. La radiocommande, le récepteur Hott Falcon 12, le câble USB, la sangle et la batterie déjà en place.

La radiocommande MZ12 Pro 12 est livrée avec le récepteur HOTT Falcon 12 2.4 GHz qui est un récepteur 6 voies ( 12 canaux icone smoke ) haut de gamme intégrant un gyroscope. Ce récepteur vaut à lui seul entre 85 € et 100 € si vous deviez l’achetez seul. Merci Graupner pour ce combo émetteur / récepteur ! L’émetteur est livré avec une batterie LiPo de 1500mAh. Une sangle rouge du plus belle effet complète la boite, ceux en particulier qui font du vol de pente apprécieront. Enfin un câble USB est livré d’origine. Il permet de recharger votre radiocommande et également de la brancher à votre ordinateur. Un manuel de démarrage simplifié est livré en 4 langue pour la radiocommande.

Le récepteur Graupner Falcon 12

Graupner livre avec la radio un récepteur 6 voies réputé très haut de gamme : le récepteur Falcon 12 HoTT à gyroscope intégré. Très compact, il se programme directement depuis la radiocommande. Les pilotes d’hélicoptères seront les premiers conquis avec le gyro qui peu servir de système de Flybarless. Coté multi-rotors il peut servir de contrôleurs.

Qui dit système HoTT dit télémétrie. Sans capteur supplémentaire vous avez déjà la tension d’alimentation du récepteur. Bien pratique pour les avions à moteurs thermiques et les planeurs. Le gyroscope offre des perspectives supplémentaires en programmation pour voler dans le vent fort ou lisser sa voltige.

Le récepteur Graupner Falcon 12 livré avec la radio MZ 12 pro.
Le récepteur Graupner Falcon 12 livré avec la radio MZ 12 pro.

Caractéristiques :
Nombre d’antennes : 1
Tension de fonctionnement neutre : (2,5) 3,6 à 12,6V
Largeur : 21mm
Hauteur : 10mm
Longueur totale : 36mm
Fréquence : 2400 à 2483.5
Chaînes : 6
Poids total : ~7gr
Modulation : 2.4 GHz FHSS
Portée : ~3000m
Consommation de courant : 70mA
Plage de température : -15°C à  +70°C

Autres récepteurs compatibles avec la Graupner MZ 12 Pro

Pour les nouveaux venus et puisque la question a été posée, voici la liste des récepteurs compatibles avec la MZ 12 Pro, en gros tous les récepteurs HoTT de Graupner. Les GR-16 ; GR-18 (uniquement en gyro) et GR-24 vous permettrons d’utiliser avec votre MZ 12 Pro des avions qui nécessitent respectivement 8, 9 ou 12 voies.

  • GR-4 HoTT 2.4 GHz 2 voies
  • GR-8 HoTT 2.4 GHz 4 voies
  • GR-10C HoTT 2.4 GHz Copter Flight Control 5 voies
  • GR-12L HoTT 2.4 GHz 6 voies
  • GR-12SC + HoTT 2.4 GHz 6 voies
  • GR-12SH + HoTT 2.4 GHz 6 voies
  • GR-12SH HoTT 2.4 GHz + 3xG 6K
  • GR-12 HoTT 2.4 GHz 6 voies
  • GR-12 + 3xG + 3A + Vario HoTT
  • Falcon 12 HoTT 6 voies
  • GR-16 HoTT 2.4 GHz 8 voies
  • GR-18 + 3xG + 3A + Vario HoTT
  • GR-24 HoTT 2.4 GHz 12 voies
  • GR-24 HoTT 2.4 GHz Vario 12 voies
  • GR-32 HoTT 2.4 GHz Dual 16 voies

 

Prise en main de la MZ-12 Pro

Ergonomie générale : la radio est compact, très bien finie. Les moulures sont sobres et ergonomiques. L’antenne est intégrée. J’aime de plus en plus cela sur les radios : pas de risque de tordre l’antenne lors des transports. Les trims et autres fonctions tombent bien sous les doigt_iconedoigts ce qui n’est parfois pas toujours le cas.

Trims et manches de la Graupner MZ-12 pro
Trims et manches de la Graupner MZ-12 pro

C’est loin d’être un détail quand il faut trimer lors d’un premier vol un peu chaud. On est alors obligé de faire le grand écart avec les pouces pour chercher les trims. Moi ça me met de mauvaise humeur ce genre de gymnastique imposée ! Les noms d’oiseaux y passent … et surtout ça peut être clairement des éléments favorisant un crash. Ici on a un sans faute. J’ai vraiment apprécié les trims un peu grands que l’on peut attraper par le haut ou le bas sans contorsion de l’index. Les trims hyper flush de certaines radios sont esthétique mais peuvent parfois dérouter. Les switchs sont également bien placés au nombre de 5 et l’unique potard tombe lui aussi pile poil sous l’index de la main droite. La petite taille de cette radio aide à avoir tout à porté de doigts.

Les manettes ne sont pas je pense montées sur roulement à billes et ce ne sont pas des manches à effet hall comme le très haut de gamme. Mais ce n’est pas le public visé. Elles n’en restent pas moins très agréables. Les manches peuvent se rallonger pour un pilotage aux doigts plutôt qu’aux pouces.

Du coté des connectiques possibles :
– une prise pour brancher des écouteurs ou un oreillette,
– une prise de donnée pour le raccordement d’une smart box ( c’est un écran qui augmente l’affichage de télémétrie ),
– une prise micro usb pour la recharge ou la connexion à un PC pour les mises à jour ou le branchement à un ordinateur (mac ou PC) pour utiliser votre manette sur un simulateur.

Premier allumage : bip et message d’avertissement

Si vous faites comme moi et que vous êtes impatient d’allumer la radio, ne soyez pas étonné la première fois la radio : un message d’alerte pour la commande des gaz ou la liaison émetteur / récepteur apparait accompagné d’un signal sonore, bipppppp ! C’est normal, la radio vous prévient juste qu’elle ne reçoit pas le signal du récepteur. Avec les boutons de gauche il suffit de sélectionner « off » et de faire « enter » que vous trouverez en haut à droite pour passer cela. Si vous avez mis trop de temps, pour faire simple vous éteignez et rallumez pour faire la manip. Aucun danger, rien qui ne va sauter icone mrgreen !

Les boutons de navigation et l’écran : quatre boutons en croix sont de part et d’autre de l’écran rétro-éclairé. À gauche les boutons vous permettent de naviguer dans les menus et à droite vous avez « entrer », « sortie », « accès direct au menu télémétrie », « accès direct à l’affichage des positions des voies ».

Les notices : la notice a gagnée en clarté par rapport aux précédentes génération de radios. Ce qui m’a marqué le plus c’est que sur certains passages on sent que c’est écrit par des mecs qui pilotent et pratiquent. C’est loin d’être la cas partout dans le monde de l’aéromodélisme sur certaines notices qui ont été donné au stagiaire du moment. En préparant cette article j’ai du coup appris des nouveaux trucs. La notice principale de 116 pages est disponible en pdf. Il y a une notice simplifiée, appelée « partie 1 » livrée avec la radio ainsi que la notice du récepteur Falcon 12.

Pour les débutants : attaquez de suite vos entrainements sur simulateur R/C

J’ai testé la radio sur Aerofly R/C ça marche nickel. L’ensemble des boutons sont reconnus et attribuables. Après avoir branché le cordon USB à la radio et à l’ordinateur, il suffit d’allumer la radiocommande et là, pendant quelques secondes, un message vous invite à choisir entre charger la radio, transférer les datas (comme les mises à jours) ou faire le choix d’utiliser la radio en joystick. C’est donc ce choix qu’il faut faire. Le paramétrage se fait alors de manière classique.

J’ai également testé cette radio sur Multiflight de Multiplex. Pareil cela fonctionne très bien également. Le paramètrage m’a demandé des poilsicone chauve souris sale tête un poil plus de temps mais rien d’anormal ni de très compliqué. L’astuce et le conseil principal est que si vous manquez de débattement, il faut alors choisir une plage plus grande d’impulsion dans votre radio, ce qui est très facile dans le menu réglage général / section USB.

Compréhension du système de la MZ-12 Pro

Le programme de la MZ-Pro distingue deux deux grosse partie : la programmation de la radio et la programmation / visualisation du matériel à bord de l’avion ( Rx et télémétrie ).

La partie programmation de l’émetteur sera l’ensemble des menus et des sous menu avec une logique allant du choix du modèle, des réglages de bases pour aller ensuite vers des réglages plus fins, de l’écolage etc. On y entre par la touche « ENT » (enter).

Tout ce qui touche la programmation des éléments embarqués, c’est à dire la télémétrie et programmation du récepteur (Rx) sera accessible directement par la touche « TLM » ( télémétrie ).

La touche « VIEW » permet de visualiser la programmation des voies avec l’écran d’affichage des servos. Graupner a choisi que ce raccourci était suffisamment important pour lui accorder à lui seul un bouton.

Les touches de gauche avec les flèches basculent sur les infos de télémétrie lorsque l’on est sur l’écran principal.


Sommaire rapide des menus

J’ai annoté de manière très personnelle ce sommaire dans le but de vous guider sur ce qui me semble le meilleurs cursus pour progresser en programmation, et ce dans le but de fiabiliser ses vols et de pas mettre la charrue avant les boeufs minivache_icone. Vous verrez que ma position sur les mixages n’est pas si prioritaire que cela. Tout ce qui est indiqué « priorité #1 » est ce que je conseille d’acquérir avec une 6 voies classiques, et en « priorité #2 » les opportunités offertes par les 12 voies ou tout simplement les choses à maitriser dans un second temps.

1.0. La programmation : découverte des menus de programmation d’avions de la Graupner MZ-12 Pro
1.1. Le menu Mémoires Modèles ( Mém. mod )  => priorité #1 = gérer ses modèles & binder
1.2. Le menu « M-typ Phase » ( Phase ) => priorité #1 = les types de modèle ; priorité #2 =  prog. des phases
1.3. Le menu « Régl. servo » ( Réglage Servos ) => priorité #1 ( après l’avoir fait mécaniquement )
1.4. Le menu « Régl. cde » ( Réglage Commande ) => priorité #2 = courbure des volets ou sortir un train
1.5. Le menu « D/R Expo » ( Dual Rate & Exponentiel ) => priorité #1
1.6. Le menu « Régl émet » ( Réglage émetteur ) => priorité #1 = le mode ;  priorité #1 = le chronomètre
1.7. Le menu « V1 courv. » ( Courbe de la manette gaz ) => non prioritaire en électrique ; priorité #2 en thermique
1.8. Le menu « Mix. Ailes » ( Mixages ailes ) => priorité #3
1.9. Le menu « Mix. libr. » ( Mixages libres ) => non prioritaire
1.10. Le menu « Régl. gén. » ( Réglages généraux ) et note manette USB => priorité #1 = simulateur*
1.11. Le menu « Fail Safe » ( Fail Safe ) ras
1.12. Le menu écolage moniteur/élève ( Ecol ) ras
1.13. Le menu « voice switch » => priorité #1 puisque l’option est là
1.14. Le menu « Aff. Info » ( Affichage Informations ) ras
(*) je trouve que ça serait une vrai erreur de se passer des outils de simulation alors que c’est généralisé en aviation réel.


2.0. La programmation des éléments embarqués

3.0 Écran de visualiser la programmation des voies avec l’écran d’affichage des servos

4.0 Écran infos de télémétrie

1. La programmation : découverte des menus de programmation d’avions de la Graupner MZ-12 Pro

L’idée n’est pas de vous refaire le manuel ici mais d’amener des points d’éclairages sur les étapes de la programmation qu’offre la MZ-12 Pro en mettant en avant les choses qui me paraissent intéressantes pour les modélistes débutants et des points spécifiques pour les chevronnés.
Avant d’aller plus loin, si vous possédez une MZ-12 Pro, l’idéal est de faire la mise à jour avec le dernier firmware sur le site de Graupner. Il suffit pour cela de télécharger le logiciel Graupner puis de lui demander de rechercher automatiquement la dernière mise à jour du programme de la radiocommande qui existe. Ainsi vous pourrez entre autre choisir de mettre la mise à jour en français. De nouveau menu s’affiche, par rapport à sa sortie par exemple, vous pouvez faire des mixages libres sur les modèles d’avions en plus des mixages prédéfinis.
Retour menu sommaire.

1.1. Le menu Mémoires Modèles ( Mém. mod )

Graupner MZ-12 pro. Mémoires modèles.
Graupner MZ-12 pro. Mémoires modèles.

Le point intéressant est que les mémoires modèles sont attribué à un récepteur. Ceci est différent du simple faite de binder un récepteur à un émetteur. Cette fonctionnalité fait que cela limite des erreurs de manipulation.

Graupner MZ-12 pro. Mémoires modèles. Assignation récepteurs.
Graupner MZ-12 pro. Menu mémoires modèles. Sur la droite on voit que le modèle n°15 a été attribué au récepteur R06.

Quelques situations pouvant être rencontrées pour mieux comprendre cette fonctionnalité :

Exemple 1 : j’ai un avion et j’ai un second modèle d’avion qui est quasi pareil mais les servos d’ailerons sont inversé dans le premier et normal dans le second. Chaque avion a son propre récepteur. Sur une radio classique, puisque les récepteurs sont bindés ( associés ) avec l’émetteur, vous pouvez tout à fait vous mettre en bout de piste et décoller … et vous apercevoir une fois en l’air que les commandes d’ailerons sont inversé. Crash quasi assuré. D’où l’importance des check avant décollage bien sûr. Ici les récepteurs sont reconnus et associés au modèle. Donc si vous prenez le mauvais modèle à priori la radio vous dira qu’elle ne voit pas le récepteur allumé de ce modèle en question.

Exemple 2 : en atelier, vous passez d’un modèle à l’autre et la programmation de l’un faisait que les gazs étaient sur un interrupteur ( cas d’un moto-planeur que l’on veut piloter comme un planeur pure en attribuant le manche des gaz à la cambrure et aux aérofreins ). Il peut s’en résulter un démarrage intempestif du moteur. Et généralement ça se produit le jour où l’on ne prendre pas soin de démonter l’hélice pour faire des manips.

Graupner a augmenté à 250 le nombre de modèles programmable. Ainsi pas d’obsolescence possible de votre radio sur ce sujet. Ce menu offre la possibilité de copier coller un modèle existant dans un nouveau modèle, intéressant lorsqu’on a des modèles programmés bien à sa main. C’est une fonction classique mais il me paraissait intéressant de souligner sa présence, en particulier pour l’apprenti sorcier qui vaudrait se faire plein de configurations pour tester sur simulateur des explorations de maniement de la radio.
Retour menu sommaire.

1.2. Le menu « M-typ Phase » ( Phase )

Graupner MZ-12 pro. Type de modèles et phases.
Graupner MZ-12 pro. Type de modèles et phases.

Dans ce menu vous allez pouvoir choisir l’attribution et le sens de la manette des gaz : fonction gaz d’un avion moteur ou aux aérofreins pour un planeur ? Vous pouvez décider par exemple que manette en arrière les aérofreins seront sortie. Vous pouvez assigner un commutateur « on/off » pour les gaz qui sera une sécurité sur cette manette.

C’est dans ce menu également que vous allez définir la configuration de votre avion. C’est un grand classique sur les radios et amis débutants c’est ici que vous allez dire à votre radio si votre avion a un empannage en « V » comme un Fouga Magister, est en forme d’aile delta comme le Concorde, ou est tout simplement classique. C’est ici aussi que vous indiquez si vous avez 2 servos sur la profondeur. Cela s’adresse aux pilotes d’avions de voltige d’une certaine taille ou sur les gros modèles. On met deux servos pour des raisons de sécurité mais également pour partager les efforts tout en aillant des servos rapides.

Toujours dans ce menu c’est ici qu’on va indiquer la répartition des sorties des voies au niveau de l’aile. J’utilise le mot « voies » et non pas le mot servos car vous pouvez avoir 2 servos reliés à une prise en Y qui se branche sur une voie. Qu’est ce que ça veut dire dans la pratique : j’ai un avion comme le Husky équipé de flaps avec 1 servos par ailes. Je peux indique « 2ail 1fl » ce qui utilisera 3 voies mais il faudra que mes servos de flaps soient reliés par nu cordon « y ».

Exemple de configuration pour un avion comme le Husky

Voie n°1 : gazVoie n°1 : gaz
Voie n°2 : aileron gaucheVoie n°2 : aileron gauche
Voie n°3 : profondeurVoie n°3 : profondeur
Voie n°4 : dériveVoie n°4 : dérive
Voie n°5 : aileron droitVoie n°5 : aileron droit
Voie n°6 : flap gaucheVoie n°6 : flap gauche et droit
Monté sur prise "Y"
Voie n°7 : flap droit
Total = 7
Nécessite donc un récepteur 7 voies.
Mixage ailerons / flap possible.
Total = 6 voies
Un récepteur 6 voies suffit.
Pas de mixage possible ailerons / flap.
Les flaps sont utilisés de manière symétrique.
À gauche la configuration 2AI 2FL  ( ailerons voies 2 + 5 | flaps voies 6 + 7 )
À droite la configuration 2AI 1FL  ( ailerons voies 2 + 5 | flaps voie 6 ) qui tient sur un récepteur 6 voies tel que le Falcon 12.

Enfin c’est ici que l’on défini les phases de vols qui sont au nombre de 3, et les trims associés à ces phases sur les ailerons et les volets. Les transitions entre phases se font en douceur sur une seconde. Les attributions de phase aux sélecteurs sont très simple est intuitives. Le modéliste pourra facilement accéder à ce pan de la programmation qui est souvent laissé de coté car chronophage ou réservé à des radios qui demandaient des budgets plus élevées.
Retour menu sommaire.

1.3. Le menu « Régl. servo » ( Réglage Servos )

Graupner MZ-12 pro. Réglages servos.
Graupner MZ-12 pro. Réglages servos.

Ici on règle de manière classique le niveau des débattements qu’on souhaite sur les des servos et également la position du neutre. Rien de très spécial à signaler donc. Le classique conseil pour les débutants : régler d’abord mécaniquement les neutres sur votre avion avant d’utiliser à outrance le réglage de neutre que vous offre votre radio. Ce réglage de neutre sera surtout utilisé en vol ou pour un micro réglage que vous ne pouvez faire sur l’avion.
Retour menu sommaire.

1.4. Le menu « Régl. cde » ( Réglage Commande )

Graupner MZ-12 pro. Réglage commande.
Graupner MZ-12 pro. Réglage commande.

Les paramètres des quatres commandes principales étant déjà attribuées aux manches, vous allez pouvoir ici assigner commutateurs pour commandez si vous le désirez les voies restantes, c’est à dire ce qui est branché sur les sorties du récepteur de E5 à E12 ( avec un récepteur 12 voies ).

Concrètement ça veut dire que si vous avez un train rentrant c’est ici que vous allez dire quel switch commande la rentrée du train. Si vous souhaitez faire varier les flaps avec le potentiomètre, c’est ici également que vous allez indiquer tout cela.
Retour menu sommaire.

1.5. Le menu « D/R Expo » ( Dual Rate & Exponentiel )

Graupner MZ-12 pro. Dual rate et exponentiel.
Graupner MZ-12 pro. Dual rate et exponentiel.

Le dual rate et le réglage d’exponentiel sont souvent les premiers pas dans la programmation des débutants. Toutes les radios proposes cela aujourd’hui en standard.

Pour les débutants, le dual rate va servir à limiter les amplitudes de débattements tandis que l’exponentiel vous permettra, si vous en mettez, d’avoir de la précision autour du neutre. Un genre de pilotage « du bout des doigts ».

L’intéressant ici est qu’il est facile d’attribuer des switchs pour activer le dual rate ou l’exponentiel. Et que il est aussi facile de faire un choix de configuration suivant les phases de vols choisi. Il suffit de changer de phase de vol en actionnant le switch qu’on a défini pour basculer d’une phase à une autre. Pour ma part je conseille de n’utiliser que l’association du dual rate à un switch. Ainsi on peut dans une plage de vol avoir deux dual rate. L’exponentiel changera en fonction des phases de vol, ce qui est dans l’esprit de cette fonction. On obtiendra alors : un dual rate et un exponentiel associés à chaque phase de vol et on pourra dans cette phase de vol avoir un autre dual rate si on le désire.
Retour menu sommaire.

1.6. Le menu « Régl émet » (Réglage émetteur)

Graupner MZ-12 pro. Réglage émetteur.
Graupner MZ-12 pro. Réglage émetteur.

Réglages émetteur, le choix du mode de pilotage : dans ce menu vous allez pouvoir choisir l’assignation des manettes et choisir votre mode de pilotage. Rien de très spécial ici, du classique. Je vous ai mis un encart ci dessous pour ceux qui patauge encore avec le choix du mode.

Les modes en aéromodélisme

Il existe 4 modes principaux en aéromodélisme et généralement le choix se fait entre le mode 1 et le mode 2. Il n’y a pas de mode « mieux » qu’un autre. Le choix se fait suivant plusieurs critères qui sont propre à chacun. Si vous n’avez pas encore choisi votre mode de pilotage je vous invite à lire l’article « Bien choisir sa radiocommande : la guerre des modes » où vous trouverez toutes les informations pour faire le choix qui vous convient le mieux.

Bien choisir sa radiocommande pour débuter. Mode 2 ou mode 1 pour radiocommande avion
Ici l’assignation des commandes gaz, ailerons, profondeur et dérive sur les manches du mode 1 et le mode 2.
Réglages émetteur, le chronomètre : après les modes une ligne propose de paramétrer le chronomètre. Je trouve que cette fonction de programmation est importante en particulier pour l’aéromodéliste qui veut piloter des avions un peu plus péchus ou des avions à moteur thermique. Il n’est pas conseillé d’aller au bout de ses accus LiPo pour ne pas les endommager. Également, il faut s’attendre lorsque l’on a un avion monté en 3S et +, à ce que la fin d’accus soit brutale, aussi brutale qu’une panne sèche d’essence. Ici le chronomètre peut se déclencher avec tout simplement la manette des gaz ( classique ) ou un commutateur. Donc pour moi le chronomètre est un vrai sujet dans le cursus de progression du pilote aéromodéliste et même si il est moins sexy que « je bouge les flaps de mon avion pendant mes super phases de vol que j’ai programmé » il évite pas mal de crash … C’est moins sexy pour le spectateur icone applaudir mais ça évite de rentrer à la maison l’antenne entre les jambes icone chat beige… à m… c’est vrai on est en 2,4 ghz y’a pu d’antenne !

Réglages émetteur, sorties récepteurs : moi perso je ne les change pas et préfère souvent me reporter au tableau de sortie récepteurs que propose les constructeurs comme ça je me mélange pas les pinceaux en inventant une énième sauce. Pour ceux qui en on besoin, c’est donc ici que ça se passe.

Réglages émetteur, binder ses récepteurs : la radio vous propose de binder ( appairer en français ) votre récepteur quand vous créer un modèle. Vous pouvez également intervenir sur le bindage dans ce menu qui lui est dédié. À noter que sur les radio Graupner avec le système Hott il ne faut pas se « coller » à son récepteur lors du l’opération de bindage, car le signal retour de la télémétrie est intense pour assurer une bonne liaison. Une distance de 1 mètre est conseillé en particulier pour le récepteur Falcon 12 qui a été réglé pour être péchu jusqu’à 4 km … D’ailleurs une fois appairé vous pouvez faire un essai en collant la radio au récepteur vous verrez que vers 30 cm / 50 cm ça brouille : c’est normal et plutôt très bon signe.

Réglages émetteur, teste de portée : pour les débutants qui ne connaissent pas cette procédure, ce test vous permet de vérifier si le montage du récepteur dans le modèle est correct et en particulier si il n’y a pas un masquage lié à la carlingue, aux accus ou au moteur. Le test de porté est vraiment conseillé pour les avions avec des fuselages en carbone par exemple. Le test peut également servir pour savoir si la radio ou le récepteur marche bien … à noter dans un coin de sa tête quand on achète du matos d’occasion …

Retour menu sommaire.

1.7. Le menu « V1 courv. » ( Courbe de la manette gaz )

Graupner MZ-12 pro. Courbe du Canal 1.
Graupner MZ 12 pro. Courbe du Canal 1.

Dans ce menu vous pouvez modifier la courbe de la voie des gaz en une courbe 5 points. Elle est très utile pour les moteurs thermiques. En effet,  le régime moteur n’est pas proportionnel à l’ouverture du volet d’arrivé d’air. Elle est très importante pour les pilotes d’hélicoptères et permet un pilotage plus fin pour les pilotes d’avion.

Coté planeur : cette courbe peut aider par exemple si vous trouvez que vous êtes trop brutal dans la sortie des aérofreins en planeur. Il est vrai que la position arrière du manche est parfois ergonomiquement parlant moins pratique pour piloter la dérive et du coup avec cette courbe on peut décaler un peu tout ça.

 

Graupner MZ-12 pro. Courbe du Canal 1.
Graupner MZ 12 pro. Courbe du Canal 1 sans réglage. On vient « casser » cette ligne en bougeant la manette des gaz et en modifiant sa courbure localement. Même principe que dans le menu mixage libre pour les courbes.

Retour menu sommaire.

1.8. Le menu « Mix. Ailes » ( Mixages ailes )

Graupner MZ-12 pro. Mixages ailes.
Graupner MZ-12 pro. Mixages ailes.

Ce menu propose les mixages classiques sur un avion. Les mixages disponible seront bien évidemment lié à la configuration de votre avion, du nombre de fonction et de servos à mixer. C’est donc lié à ce que vous avez entré plus haut dans le menu phase. Vous vous souvenez, c’est là où l’on a indiqué le nombre de servos sur les ailes.

Les mixages disponibles suivant le nombre de voies attribués et la configuration de l'avion.

Mixage Al-Diff : « mixeur différentiel d’ailerons ». Sur certains avions et en particulier sur les grands planeurs, l’aileron bas (extérieur virage) freine plus que l’aileron haut (intérieur virage). Du coup l’aile extérieur au virage et freinée … et l’avion s’incline mais ne tourne pas. On appelle cela le «moment inversé négatif» et on peut le compenser en jouant sur la différentiel d’aileron. Pour cela on va faire moins descendre l’aileron que l’aileron qui monte.

Mixage FL-Diff : « mixeur différentiel de flaps ». Même chose que précédemment en se disant que les flaps peuvent avoir le même effet.

Mixage Al-DI : la direction va tourner automatiquement lorsque vous actionnerez les ailerons. Ce réglage est à conseiller pour une phase de vol particulière dans une recherche de performance généralement en planeur quand on gratte. Sinon je le déconseille car suivant les conditions de vol et la vitesse de vol … vous pouvez vous retrouvez à piloter à contre la dérive … Mieux vaut ne rien mettre et apprendre à piloter en trois axes en prenant de bonnes habitudes et garder ce réglage pour des cas particuliers plus tard.

Mixage Al-Fl : mixage ailerons / flaps très intéressant qui entraine les flaps et les fait participer à l’inclinaison avec les ailerons. Flaps sortis cela aide car les flaps entrainent souvent un manque de directivité qu’on gère à la dérive le fait de les relever permet à l’aile intérieur de virage de « raccrocher » un peu plus les filets d’air. Ce qui est plutôt pas mal en préventif de l’aile intérieure qui décroche en virage …
Par ailleurs en voltige cela boost les rotations. icone chauve souris sale tête

Mixage C1-Pr : pour mixer la voie des gaz/aérofrein avec la profondeur dans le cas d’un planeur. Cela compense l’attitude longitudinale du modèle. Ce n’est pas un gadget du tout.

Mixage C1-Fl : mixer les aérofreins avec les flaps pour les sortir en même temps.

Mixage C1-Al : mixer les aérofreins avec les ailerons pour les sortir en même temps. Combiné au mixage ci dessus c’est comme ceci qu’on trouve la configuration butter-fly.

Mixage Pr-Fl : mixage profondeur / flaps. Les flaps ( ou volets ) montent quand la profondeur descend et inversement. Il en résulte des virages ou figures plus serrés, un peu à l’image d’une voiture en imaginant que les roues arrières soient directrices.

Mixage Pr-Al : mixage profondeur / Ailerons. Idem que l’effet escompté avec le mixage précédent utilisé en voltige. Attention ça peut décoiffer et vous n’en ressortirez pas indemne. icone gne

Mixage Fl-Pr : mixage flap / profondeur. La sortie des flaps peut avoir des effets sur l’assiette que vous pouvez corriger ici. De même si vous souhaitez un peu plus de pénétration lorsque vous relevez les flaps pour chercher un mode vitesse

Mixage Fl-Al : ce mélangeur permet d’uniformiser la portance en ajoutant de la courbure aux ailerons lors que vous sortez les flaps. Attention à ne pas mettre les même valeurs sur les ailerons que sur les flaps.

Mixage Diff. – Red : réduction du différentiel d’aileron en mode butterfly. Cela permet de récupérer de la réponse aux niveau des ailerons lors de la sortie des aérofreins avec de plus fort débattements vers le bas qu’on avait justement limité avec le mixage diff. ailerons. Ce méfier néanmoins lors de ces phases des débattements excessifs des ailerons qui ne corrige que peu la trajectoire mais peuvent surtout créer un décrochage partiel de l’air sur une partie de l’aile. Bien garder en tête que les sections de l’aile déformée par la courbure d’aileron sont proches de leur limite de décrochage et que des mouvements intempestifs n’aide pas à retarder ce décrochage pour voler à une vitesse faible.

Graupner MZ-12 pro. Mixages ailes.
Graupner MZ-12 pro. Mixages ailes.

Retour menu sommaire.

1.9. Le menu « Mix. libr. » ( Mixages libres )

Graupner MZ-12 pro. Mixages libres.
Graupner MZ-12 pro. Mixages libres.

Dans ce menu vous pouvez mixer comme son nom l’indique librement voies et fonctions ( aileron, profondeur, flap, V1 ). Les mixages, parfois aussi appelé « mélangeurs » sont au nombre de 9. De M1 à M5 ce sont des mixages linéaires. De C6 à C9 ce sont des mixages courbes sur une sorte de ligne brisé trois points. Qu’est ce que ça veut dire ? Et bien par exemple on peut imaginer sur un planeur que la sortie des aérofreins soit avec une certaine progressivité puis le mixage accélère cette fonction pour finir de les sortir d’un coup. Déplacer la manette assignée choisir sur votre axe en x quelle valeur vous souhaitez bouger.

Graupner MZ-12 pro. Mixages libres.
Graupner MZ-12 pro. Mixages libres, ici les 5 premiers mixages linéaires pour suivent les 4 mixages courbes à la suite de cet écran.

Retour menu sommaire.

1.10. Le menu « Régl. gén. » ( Réglages généraux )

Graupner MZ-12 pro. Réglages généraux.
Graupner MZ-12 pro. Réglages généraux.

Ici vous trouverez les réglages de vos préférences pour la radio. C’est donc un menu où vous n’irez à priori pas souvent. On peut y régler le seuil de tension de l’alarme batterie, la sensibilité des touches, le contraste de l’écran, le rétro-éclairage, la région d’utilisation qui définira le protocole de transmission : Europe ou Amérique, le volume des annonces vocales, le volume des signaux et alarmes, la fonctionnalité de la prise jack arrière, la fonctionnalité de la prise data, la fonctionnalité de la prise DSC, le réglage de la prise USB pour un joystick.

Le protocole de transmission : c’est important de bien s’assurer que le protocole correspond bien à la région dans laquelle on vole. On a le choix entre le protocole Europe ou le protocole Trump Américain icone-us-flag. Comme y’a pas le protocole France vous prendrez le protocole Europe hein icon ok.
Nb : c’est paramétré comme ça par défaut.

La prise jack 3,5mm arrière : vous pouvez par défaut y branche des écouteurs ou une oreillette pour écouter les annonces ou le retour de la télémétrie, un altimètre par exemple. À priori vous n’avez pas à toucher ici à ce réglage sauf si vous voulez utiliser cette sortie pour un simulateur … parce que la prise USB ne vous convient pas et que vous avez un adaptateur spécial pour prise jack … Le cas peut effectivement se présenter pour certains si il y a un dongle pour leur simulateur. Sur aerofly R/C par exemple il n’y a pas de dongle et on s’embête pas avec ça on passe par de l’USB.
Autre raison possible : liaison maitre/élève en filaire avec une ancienne radio. Cette sortie devient alors la sortie DSC que l’on va voir plus bas.

Prise data select : cette prise vous permet d’afficher les données de télémétrie sur un écran séparé voir même sur un smart phone ou une tablette.
Réf écran : Smartbox No. 33700.
Réf connection Bluetooh : module Bluetooth No. S8351 ou module OSD No. 33641

Cette connexion peut être complété si on envoie vers une tablette par l’application « Graupner HoTT Viewer App pour Android »

À creuser également si l’on peut brancher sur cette prise des modules pour faire du long range …

Sortie DCS : vous choisissez ici le mode PPM souhaitez pour communiquer avec un fil à une autre radio au travers de la prise jack.

Cordon d'écolage Graupner sur prise jack. Réf #REZ-4179-1
Cordon d’écolage Graupner pour prises jack. Réf #REZ-4179-1

 

PPM10: Le signal de sortie contient les voies de contrôle 1-5.
PPM12: Le signal de sortie contient les voies de contrôle 1-6.
PPM24: Le signal de sortie contient les voies de contrôle 1-12.

Réf du cordon d’écolage Graupner : REZ-4179-1

USB Joystick : ce menu m’a été utile pour configurer la radiocommande sur Multiflight. Si votre simulateur ne vous donne pas la pleine amplitude des manettes vous pouvez choisir l’option de passer de 0/100 à -100/+100 en plage d’impulsions. En gros si vous n’arrivez pas à avoir le ralenti et le plein gaz sur le simulateur c’est qu’il faut étendre la plage d’impulsions. Pour Aerofly R/C j’ai laissé les réglages d’origine.

 

Graupner MZ-12 pro. Paramètrage des sorties et préférences pour les simulateurs R/C.
Graupner MZ-12 pro. Paramètrage des sorties et préférences pour les simulateurs R/C.

Retour menu sommaire.

1.11. Le menu « Fail Safe » ( Fail Safe )

Graupner MZ-12 pro. Fail-Safe.
Graupner MZ-12 pro. Fail-Safe.

Dans ce menu vous pouvez définir la position des servos en cas de perte de signal. Par défaut c’est le neutre qui est proposé.

Retour menu sommaire.

 

1.12. Le menu écolage moniteur/élève ( Ecol )

Graupner MZ-12 pro. Écolage moniteur/élève.
Graupner MZ 12 pro. Écolage moniteur/élève.

Ce qui est top avec le système Hott de Graupner c’est qu’il n’y a rien a rajouter : vous pouvez connecter deux radiocommandes Graupner Hott en écolage en connectant au travers du récepteur. La seul information qui passe d’une radio à l’autre et l’autorisation du maitre à l’élève.

Graupner MZ-12 pro. ƒcolage moniteur/Žlve.
Graupner MZ 12 pro. ƒÉcolage moniteur/éŽlève.

Sur la radio du maitre vous sélectionnez les voies que vous souhaitez donner, puis le switch qui autorisera cette donation … plus ou moins provisoire on est bien d’accord icone smoke. Coté élève vous laissez tout dans la position « maitre » sans attribuer de switch puis vous bindez vos deux radios depuis ce même menu et enfin vous faites vos essais au sol. Facile non ? icon ok

Retour menu sommaire.

 

1.13. Le menu « voice switch »

Graupner MZ-12 pro. Voice Switch, annonces vocales.
Graupner MZ 12 pro. Voice Switch, annonces vocales.

Voici un menu intéressant qui va vous être d’une précieux aide pour vous y retrouver lorsque vous piloter. En effet l’assignation vocal des commandes qui permet de ne pas avoir de doute sur les actions que l’on fait sur les switch est précieux afin de ne pas quitter l’avion des yeux. C’est donc ici que ça se passe.

Retour menu sommaire.

1.14. Le menu « Aff. Info » ( Affichage Informations )

Graupner MZ-12 pro. Affichage des informations.
Graupner MZ-12 pro. Affichage des informations.

Dans ce menu vous trouvez l’affichage du numéro de série et la version du Firmware installé.
C’est ici également que vous pouvez retrouver les paramètres par défauts en faisant une réinitialisation totale ou en faisant une réinitialisation qui mettra les modèles prédéfinis des drones.

Retour menu sommaire.

Drones : où trouver les pré-programmes des drones Graupner ?

C’est dans ce menu « aff. info » que vous allez pouvoir récupérer les programmes des drones Graupner prés installés dans la radio.
Attention avant de commencer : cette manipulation efface les modèles que vous auriez pu rentrer.

Après avoir fait la mise à jour, vous pouvez charger les pré-programmes des drones. Vous accèderez ainsi aux programmes de l’Alpha 110, l’Alpha 250, l’Hornet 250, l’Alpha 300, l’Xcell 220, le Versa Copter, l’Alpha 150, l’Alpha 170, l’Alpha 170 3D, l’Alpha GPS et un programme Beta FL 3.4. Il faut donc sauvegarder auparavant ses modèles si vous en aviez.

  1. Allez dans le dernier menu « Aff. Info »
  2. Sélectionner « default set »
  3. Dans le menu « Initialisation ? » sélectionner « Modèles Prédéf. »

La radio va s’éteindre et se rallumer. C’est une sorte d’initialisation complète de la radio en mettant ces modèles comme modèles de bases. Vous pouvez alors aller dans le menu « Mém. mod » des menus principaux et vous verrez la liste des drones disponibles.

Les menus pour les drones sont les suivants :

2. Le menu « Thr.cut + Timer » ( Coupure gaz et timer/chronomètre )
3. Le menu « Régl. Canal » ( Réglage Canal )

Retour menu sommaire. 

2.0. La programmation des éléments embarqués

Réglage / affichage : c’est par ici que vous accédez aux réglages des récepteurs en particlier du Falcon 12. Rien de spécifique à faire ici pour des vols classiques. À fouiller quand vous souhaitez tester les fonctionnalités des gyro (priorité #3). Par contre les dronistes vous serez vite amené dans le coin.

Sonde : dans ce menu vous pouvez voir les sondes de télémétrie embarquées. Priorité #2 si vous avez une jauge de consommation à mettre (sinon habituez vous au chrono pour démarrer dans un premier temps). Priorité #3 pour les autres sondes.

Affichage état HF : priorité #1 car c’est intéressant de connaitre cet écran qui permet de voir la qualité du signal. Les petits point en haut des barres définissent la plus mauvaise qualité de signal qu’il y ait eu. Vous pouvez faire un réset avant une session. Ainsi vous verrez la qualité d’émission suivant les terrains ou vous volez. Sympa aussi pour checker le meilleur emplacement de son récepteur quand on a vraiment des doutes sur le masquage par un élément in-déplaçable.
Choix des annonces : c’est là que vous gérer les annonces lié à la télémétrie et à votre récepteur. Priorité #2 car ça peut être bien pratique.

Rx data : rien de spécifique ici.

Réglage alarme : rien de spécifique ici non plus.

Retour menu sommaire. 

3.0 Écran de visualiser la programmation des voies avec l’écran d’affichage des servos

Graupner MZ 12 pro. L'écran avec accès rapide pour visualiser les 12 voies.
Graupner MZ 12 pro. L’écran avec accès rapide pour visualiser les 12 voies.

En appuyant sur la touche doigt_icone « VIEW » ce menu très classique sur les radiocommande permet de voir le fonctionnement de la programmation sur les voies. N’hésitez pas à l’utiliser et à vous familiariser avec, vous allez pouvoir très vite voir les influences de votre programmation sans pour autant avoir à allumer tout le temps votre avion.

Il est accessible de n’importe quel menu avec le bouton de droite du pavé de droite. Pratique car parfois il fallait aller le chercher loin. D’autant plus pratique que lorsqu’on appui doigt_iconesur la touche « ESC » on se retrouve dans le menu dans lequel on était. On peut donc en user et abuser.

Retour menu sommaire.

4.0 Écran infos de télémétrie

Cette écran accessible en appuyant sur les flèches quand on est sur l’écran d’accueil est la tableau de bord de la télémétrie. Si on équipe en télémétrie d’une jauge pour l’accus on pourra voir en temps réelle ce que l’on a consommé. La jauge est suffisamment grosse pour être vue en un coup d’oeil.
Sinon, dans la pratique quand on vole, à part de temps en temps en planeur, on ne regarde pas l’écran … d’où l’idée d’associer des éléments de télémétrie à des message sonore qu’on pourra recevoir via le haut parleur ou via une oreillette. C’est ici que ce fait par exemple le clivage la gamme au dessus des radios qui propose des slots de carte USB pour enregistrer les données.
Pour ceux qui volent avec un moteur thermique ou en planeur pure, la tension de réception qui est disponible directement avec les récepteurs Hott est bien pratique, en particulier pour les longues sessions de vol de pente. Ça peut également indiquer une surconsommation lié à un mauvais montage de servo.

Graupner MZ 12 pro. Télémétrie
Graupner MZ 12 pro. Télémétrie

Retour menu sommaire.

Mises à jour logiciel

Liens pour les mises à jour des logiciels

Page d’accueil des téléchargements : https://www.graupner.com/Updates-
Page pour télécharger le HoTT Software : https://www.graupner.de/News/Firmware-Upgrade-Studio/
Page pour télécharger le firmware pour la Graupner MZ 12 Pro : https://www.graupner.com/News/Radio-Control-mz-12.PRO-HoTT-12-Channel-Version-1v033-und-Beta-1v038/

 

Résumé des caractéristiques générales

Caractéristiques générales constructeur de l’émetteur Graupner MZ 12 Pro

– 12 Voies
– Technologie 2.4Ghz HoTT (Hopping Télémétrie Transmission) bi-directionnelle Graupner/SJ
– Affichage de la télémesure intégré avec écran LCD de 128×64
– Soft disponible en français, anglais, allemand, espagnol, italien
– L’utilisation d’un maximum de 75 canaux avec sauts de fréquence assure une fiabilité de fonctionnement extrême et l’immunité face aux perturbations grâce aux sauts de fréquences optimisés sur une grande largeur de bande
– La MZ-12 Pro Graupner/SJ combine une radio facile à utiliser avec le contrôle incroyable et extrêmement fiable de la technologie HoTT
– Smart système: Système d’annonce vocale (écouteurs et buzzer ) pour les avertissements et les alarmes en temps réel
– Possibilité d’avertissements et d’alarmes avec d’origine l’affichage de la force et de la qualité du signal, de la température du récepteur et de sa tension
– Sortie vocale par haut-parleur ou écouteurs (non fournis)
– Sortie vocale commutable
– Antenne Patch intégrée et protégée
– Capteurs optionnels (GPS , sonde de carburant , température, tension, ampérage utilisé) ou encore plus avec les modules de capteurs (module air général air et module général moteur)
– Analyse des télémesures en temps réel pour l’analyse des contrôleurs Brushless ESC Télémétrie comme par exemple le nombre de tours/minute, la consommation de courant , la tension , la température, avec alarmes programmables
– Commande de simulateur de vol sans fil, grâce au système HoTT
– Manches de commandes de haute précision (8 bis) bien linéaires, doux et confortables
– Mises à jour possibles via PC, avec le programme téléchargeable sur le site Graupner/SJ
– Système de récepteur multiples: Deux récepteurs peuvent être connectés en parallèle, pour utiliser des servos supplémentaires
– 4 modes de pilotage: MODE 1 , MODE 2 , MODE 3 , MODE 4 facilement configurables
– 2 canaux numériques supplémentaires avec l’utilisation d’un récepteur 8 voies Graupner/SJ
– 250 mémoires de modèle
– 2 fonctions Q.link
– 6 types de modèle (hélicoptères, avions, multi-rotors, planeurs, voitures ou bateaux)
– Fonction Q.link x 1
– 6 types de plateaux hélicos: (1 servo , 2 servos à 180 , 3 servos à120 3 servo à 140 , 3 servos (ascenseur) , 4 Servo à 90)- Courbes de pas en 5 points
– Fonction de mixage Heli (Pas-Gaz, Pas-Dérive, Dérive-Gaz, ailerons-Gaz , Asc -Gaz , Gyro , limite de plateau , Amplitude des gouvernes
– Fonction de mixage de plateau
– Mélange de programme x 5
– 2 phases de vol (Fonction Q.link x 2)
– 3 phases de vol (Fonction Q.link x 3)
– 4 Types d’ailes
– 4 types d’empennages
– Fonction Wing MIX (diff ailerons, ailerons Direction, Profondeur-volets, volets-Profondeur, Profondeur-Ailerons, Volets-Ailerons)
– 9 Mixages libres
– Portée extrêmement élevée d’environ 4000m
– Fonction de test et d’alerte de portée
– Avertissement de sous-tension
– Plage de tensions de service du récepteur extrêmement large de 3,6V à 8,4V (fonctionnement possible jusqu’à 2,5 V)
– Nombreuses fonctions Fail-Safe
– Prise Micro-USB pour la charge de la batterie ou les mises à jour

Caractéristiques techniques de l’émetteur Graupner MZ 12 Pro :
– Fonctions de commande: 12
– Plages de températures: -10…+55°C
– Poids total, env.: 590g
– Fréquence: 2400…2483,5MHz
– Portée, env.: 4000m
– Dimensions: 184 x 250 x 96 mm
– Modulation: FHSS
– Consommation: 250 mA
– Tension d’alimentation: 3,4…6V

Caractéristiques techniques de la batterie de l’émetteur MZ-12 Pro :
– 3,7 volts, LiPo 1S1P
– Capacité : 1500 mAh
– Référence S8520
– Longueur : 62mm ; largeur : 26mm ; épaisseur : 14mm

Les notices pdf de la Graupner MZ 12 Pro à télécharger

Téléchargez la notice de la Graupner MZ-12 Pro
Téléchargez ICI la notice principale de la Graupner MZ-12 Pro en français.


Autres notices, autres langues : 

Graupner MZ 12 Pro_de_part 1_S1002 Pro (partie 1 / notice rapide en allemand)
Graupner MZ 12 Pro_en_part 2_S1002 Pro (partie 2 en anglais / part 2 main manual english)

Les + et les – de la Graupner MZ 12 Pro

+ qualité du matériel
+ prix
+ 12 voies
+ récepteur 6 voies équipé de gyro
+ très grandes plages d’utilisation
+ programmation intuitive. Ce n’est pas une usine à gaz.

– faire la mise à jour pour avoir toutes les fonctionnalités.
– les annonces vocales, un peu fastidieux si on est un gros feignant comme moi.
– le programme n’est pas de la dernière génération. Mais on ne peut pas avoir le beurre, l’argent du beurre et la crémière allemande icone petite filleen 12 voies qui s’appelle d’ailleurs la MZ-24 Pro …

 

Conclusions

Graupner donne ici la facilité d’accès à un très bon produit. C’est une radio idéale pour une personne qui veut se mettre sérieusement à l’aéromodélisme avec un produit qui ne le limitera pas dans sa progression.  Coté programmation, c’est intuitif et facile. Pour trouver mieux, on passe à des tranches supérieures en prix. On peut vraiment exploiter très loin la mise au point de la mécanique de vol de ses modèles. Les 12 voies, les mixages offerts et les switchs d’origines, vous permettent de piloter 95% de ce qui peut voler. Personnellement j’ai été séduit, et ce, sans tenir compte des possibilités offertes par le gyro-récepteur Falcon 12. Glückwunsch Graupner ! icone arma

Envie de progresser pour piloter un avion radiocommandé ? Lisez le livre que je vous offre : « les 7 secrets pour débuter et bien progresser en aéromodélisme que vous pouvez télécharger ici . Je vous propose une méthode qui va plus loin que le simple maniement des manettes sur simulateur.

Miniguide pour apprendre à piloter en aéromodélisme

Check Also

Formation aéromodélisme : les premiers vols d’un élève en photo !

Étude de cas d’un élève de la formation d’aéromodélisme Vol numéro 5 pour Julien élève …

4 comments

  1. Bonjour
    Je viens de faire l’acquisition de cette radio. Peut-on la passer en Mode 1 (pas de bol mon club fait l’écolage en mode 1) et cela est-il faisable par un néophyte comme moi ?

    • Bonjour Guy,
      difficile pour moi de juger à distance de votre degré de « néophytage » mais en tout cas oui la radio se modifie facilement en mode 1. Vous pouvez ouvrir la radio et déjà regarder comment c’est fait. Il faut faire d’un coté ce qui est fait de l’autre pour la partie mécanique.
      Si vous avez commencé à piloter ou vous entrainer en mode 2, le club doit à mon humble avis s’adapter à vous. Pour moi le maitre doit s’adapter à l’élève et non le contraire … surtout que c’est hyper simple si vous avez la MZ 12 Pro d’avoir le maitre en mode 1 et l’élève en mode 2. Tout en gardant en tête qu’il faut être compréhensif avec les clubs qui sont animés par des bénévoles.
      Par contre si vous n’avez pas encore pratiqué ou ne vous êtes pas entrainé (même sur simulateur), mode 1 ou mode 2 sont très bons.
      N’hésitez pas à lire l’article « LA GUERRE DES MODES » pour s’avoir d’où vient culturellement le mode 1.
      Lien pour l’article : https://aero-modelisme.com/bien-choisir-sa-radiocommande-le-mode-de-pilotage/

  2. Bonjour, merci pour ce superbe article sur cette radio, je souligne ici la qualité de votre travail sachant que vous avez du passer un long moment pour le rédiger.

    Merci encore.

    Philippe.

    • Merci Philippe. Effectivement ça a été un peu long, 6 jours au total entre le rédactionnel, croisement d’infos, photographies, corrections et mise en page. Mais comme cette radiocommande rentrait vraiment parfaitement dans le cahier des charges des élèves de la formation d’aéromodélisme qui me demandent des suggestions de bonnes radios dans cette tranche de tarif c’était aussi pour moi l’occasion de leur amener un + vis à vis de leurs cours (je prépare un nouveau module « perfectionnement » dans lequel il y aura les premières bases de la programmation).
      Si vous aimez Graupner, vous pouvez voir d’autres articles traitant de ce matériel ICI : CLIQUEZ ICI POUR TOUS LES ARTICLES GRAUPNER DU SITE.
      Très bonne journée à vous Philippe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez chaque mois les news de l'aéromodélisme ! CLIQUEZ ICI !
Hello. Add your message here.