Home / Articles & Matériel / Du bon usage du PPM chez Jeti

Du bon usage du PPM chez Jeti

Le PPM chez Jeti

Brancher deux récepteurs Jeti

Pour rappel, il existe différentes manières pour le récepteur de communiquer en sortie. La plus classique est le PWM, chaque canal du récepteur communique par un fil à un servo, un ESC ou éventuellement aux canaux d’entrée d’un contrôleur de vol. C’est un signal analogique. La durée de l’impulsion du signal varie entre 1000 µs et 2000 µs (microsecondes). C’est majoritairement ce que nous avons tous avec tous nos fils qui sortent du récepteur et vont vers les éléments dans les avions.

Mais d’autres protocoles existent permettant de faire passer l’ensemble des informations des canaux par un seul fil : le PPM (analogique, modulation de position d’impulsion, « Pulsation Position Modulation« ) et le SBUS (numérique sur un port série).

Exemple 1. Quand on souhaite doubler la réception pour de la redondance et de la sécurité, on branche un second récepteur (Rx2) au premier récepteur (Rx1).

Exemple 2. Quand on souhaite brancher un récepteur (Rx) avec un seul fil à un contrôleur de vol (drone) qui va dispatcher les ordres aux différents moteurs via les régulateurs de vitesse (ESC).

Exemple 3. Quand on veut brancher un récepteur avec un seul fil à une box qui réparti et alimente les servos.

Ci-dessous les recommandations du bon usage du PPM chez Jeti.

Le mot du constructeur : obtenir le signal de sortie PPM de la bonne manière sur la matériel Jeti

Il y a quelques spécificités dans la sortie du signal PPM des récepteurs duplex. Vous devez les considérer si vous souhaitez créer une connexion fiable avec des périphériques externes capables de gérer le signal PPM. Cet article couvre le mode PPM introduit dans la mise à jour du récepteur version 3.11.

1) Le délai entre chaque trame PPM n’est pas toujours constant. L’intervalle de synchronisation minimum entre les trames est de 4 millisecondes, mais il peut être plus long car le récepteur doit attendre de nouvelles données de l’émetteur. Si vous souhaitez une fréquence d’images constante, vous devez définir un nombre approprié de canaux de sortie qui s’adapteront à cette période.
Exemple: Le système flybarless nécessite une période de sortie PPM constante de 20 ms. Vous devez tenir compte du fait que chaque canal peut prendre jusqu’à 2,0 millisecondes. L’intervalle minimum entre les images est de 4 ms. L’équation résultante peut être exprimée comme suit:

20 ms = (2,0 ms · N) + 4 ms
                   N = (20 ms – 4 ms) / 2,0 ms = 8 canaux

2) Lorsque le mode de sortie PPM positif ou négatif est sélectionné (le réglage est disponible dans l’écran Device Explorer), l’entrée PPM du satellite (entrée Sat1) n’est pas utilisée. Le récepteur ne génère aucun signal d’asservissement supplémentaire et ne génère que PPM sur une seule broche de sortie. Ce mode convient uniquement aux petits récepteurs ou satellites Rsat2 où vous avez besoin de tous les canaux sur une seule ligne.

3) Lorsqu’un récepteur est en mode Servo, il est possible d’avoir une sortie PPM non standard via le réglage de sortie Sat2. Dans ce cas, le nombre de canaux est de 16 canaux fixes (pour les émetteurs DC / DS (*)), la polarité est positive et fixe et la fréquence d’images est réduite à environ 30 Hz. Ce mode est conçu pour connecter plusieurs récepteurs JETI ensemble pour atteindre la redondance si l’un des récepteurs perd le signal sans fil. Dans un tel cas, la réduction de la période de sortie est une solution suffisante – vous avez toujours tous les canaux disponibles.

(*) Le nombre de canaux de sortie dépend du nombre de canaux d’émetteur.

Traduction de l’article Jeti, source : http://www.jetimodel.com/en/Examples-of-Use/Getting-the-PPM-output-signal-in-the-right-way/

mots clefs : PPM, Jeti, double réception, Rx, PWM

 

Envie de décoller vous aussi ?
Piloter des avions radiocommandés c’est une bonne manière de s’initier à l’aéronautique et de marcher dans les pas des grandes aventures aéronautiques. Pour ceux qui veulent aller de l’avant, je vous offre : « les 7 secrets pour débuter et bien progresser en aéromodélisme que vous pouvez télécharger ici !

Miniguide pour apprendre à piloter en aéromodélisme

 

Check Also

nasa avion rc

Avions radiocommandés de la NASA : les MINI-SNIFFERS

La série des Mini-Sniffer, l’étude de la haute atmosphère Les Mini-Sniffers (littéralement « Petits Renifleurs » ) de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez chaque mois les news de l'aéromodélisme ! CLIQUEZ ICI !
Hello. Add your message here.