Home / Voitures radiocommandées / Kyosho Lazer ZX7, 4×4 radiocommandé de compétition 1:10

Kyosho Lazer ZX7, 4×4 radiocommandé de compétition 1:10

Kyosho Lazer ZX7.

Le Kyosho Lazer ZX7 entre dans l’arène

Présenté par un teaser de Kyosho Europe le 6 septembre 2018, le Lazer ZX7 devient le digne successeur du Lazer ZX6.6.

Au premier coup d’oeil, coté carrosserie, il y a toujours des forts appuis sur l’avant. Mais on est dans la veine de ce qu’on a pu voir sur l’Ultima RB7 dévoilé quelques jours plus tôt et de la concurrence. À savoir une carrosserie plus carré, avec des moulures qui lui donne encore plus de rigidité au lexan ainsi que la présence de cette espèce de dérive centrale sur l’arrière qui n’est pas anodine vu sa surface dans la stabilité des trajectoires dans les sauts ou en ligne droite. En effet, les aéromodélistes qui lisent cet article peuvent juger d’eux même : vu les vitesses des buggys aujourd’hui et vu la surface que ça représente, on peut s’imaginer l’effet positif que cela peut avoir si la voiture se met un peu en travers. Je dis « en travers » car c’est là que ça sera le plus efficace, c’est un peu masqué par l’habitacle. A vue de nez, on est à 1/4 ou 1/3 de la surface de la dérive d’un avion de même taille sur cet appendice. Ce n’est pas rien. J’imagine que la rupture net de l’habitacle au détriment de la trainée aéro aide à ne pas créer un espèce de profil porteur qui enlèverait de l’adhérence.

Carrosserie du Lazer ZX7 de Kyosho
La carrosserie du Lazer ZX7 de Kyosho très carré pour beaucoup d’appui et de rigidité.

Coté architecture du Lazer ZX7 : sur les premières photos, on remarquera l’absence du rigidificateur avant et arrière. Sont-ils en option si besoin ? Le choix du matériaux du chassis va être encore plus primordial si l’on souhaite avoir un réglage et des préférences bien spécifique. Le chassis est en aluminium 7075, matériaux déjà présent sur le Lazer ZX6.6 et bien connu du milieu aéronautique. On le croise également sous le nom de Zycral ou Aluminium HD en anglais. Ce que l’on ne sait pas, c’est si ce chassis bénéficie d’un traitement T651 ou plus classiquement du traitement T6 permettant d’avoir de très bonnes caractéristiques mécanique (540 MPa en traction / 480 MPa en limite élastique).

Carrosserie du Lazer ZX7 de Kyosho
Le Lazer ZX7 de Kyosho.

Dans les choses moins visible : l’Ackerman permet plus de braquage sur la roue extérieur. Les étriers avant bénéficient de nouvelles fixations. Les support de triangles avant sont plus larges. Bref pas une révolution, mais ce qui est logique vu le nombre d’année d’existence du Lazer ZX avec son le moteur central qui le caractérise par rapport à son ancêtre l’Optima Mid.

Des parties sont reprisent du Kyosho RB7 (son collègue 2WD), et tant mieux pour ceux qui courent dans les deux catégories, les pièces détachés seront les mêmes pour les triangles arrières, l’aileron et le support d’aileron.

Les photos du Lazer ZX7

Kyosho Lazer ZX7.
Kyosho Lazer ZX7.
Kyosho Lazer ZX7.
Kyosho Lazer ZX7.
Kyosho Lazer ZX7.
Kyosho Lazer ZX7.

 

Caractéristiques du Lazer ZX7 réf K.30048B

  • Nouveaux triangles de suspension avant plus courts de 2mm permettant plus d’adhérence et plus de durabilité. Les triangles avant et l’arrière sont maintenant tous deux du type ‘gull wing’.
  • Nouvelle fixation des étriers avant.
  • Nouveaux étriers avant réglables: – 7, 10, 13 degrés
  • Nouveaux supports de triangles avant plus larges.
  • Nouveau cellule arrière supérieure avec emplacements des trous abaissés pour les surfaces à adhérence élevée.
  • Nouveau support de triangles arrière plus large (juste celui à l’arrière)
  • Nouveau châssis en aluminium 7075 (2,5 / 2,0 mm) anodisé dur permettant un poids plus léger avec un meilleur équilibre de flexion.
  • Nouveau renfort de châssis à profil bas qui repose sur le châssis, permettant un meilleur équilibre des flexions. Des options de réglage seront disponibles.
  • Nouveau support de servo de direction flottant
  • Nouvelle carrosserie avec ailerons centraux.
  • Nouveaux pignons de différentiels avant et arrière avec le nouveau slipper central. Cette configuration est bien équilibrée et fonctionnera bien avec des surfaces à adhérence élevée.
  • Support d’amortisseurs avant bas (option)
  • Nouveau système Ackerman révisé avec plus de braquage sur la roue extérieure.
  • Support d’aileron et l’aileron issus du RB7.
  • Triangles arrière issus du RB7.
  • Pistons de 2×1.6 à l’avant et 2×1.7 à l’arrière.
  • Bouchons d’amortisseurs issus du RB7.
  • Cardans universels avant de 74mm.
  • Noix de cardan spécifiques pour cardans universels.

Conclusion

On attend forcément de voir ce que ça va donner en compétition et surtout ce que va proposer la concurrence. Ici pas de surprise : on voit des options testées sur le ZX6.6 qui passent en série et une petite tendance à avoir une bonne réponse pour les terrains en moquette synthétique qui fleurissent grâce à des petites différences sur les pignons des différentiels et du slipper central.

La compétition en voiture m’a beaucoup aidé dans l’aéromodélisme. Ces deux approches sont très complémentaires et la voiture RC est un bon terrain d’apprentissage. Si vous rêvez de franchir un jour le pas dans les air ( gazzzzz ! )  je vous propose de lire mon guide pdf dispo en téléchargement gratuit « les 7 secrets pour débuter et bien progresser en aéromodélisme que vous pouvez télécharger ici . 

Miniguide pour apprendre à piloter en aéromodélisme

Mots clef : voiture radiocommandé de compétition, Kyosho, Lazer ZX7, voiture rc, voiture rc électrique, TT, 1:10, IFMAR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez chaque mois les news de l'aéromodélisme ! CLIQUEZ ICI !
Hello. Add your message here.